PressRoom

ID déco n°14 / Octobre 2012

DANA HOUSE Entre luxe et sobriété 

Dana House est un lieu de grand confort où l’architecture traduit la symbiose de l’homme dans son espace. Voilà un projet qui se veut différent et singulier à tous les points de vue, d’abord de part son emplacement, une vue dégagée sur les beaux paysages de la banlieue Nord, la résidence s’implanteau sein d’un des quartiers les plus prisés et les plus huppés de la capitale.

 En effet, le Lac II offre à la fois un cadre urbain et naturel. Un projet qui combine deux aspects très importants, à savoir, le confort et le luxe d’une villa privative alliés à la sécurité et la convivialité d’un complexe résidentiel. Le Directeur Général du Dana House, Mr. Mohamed Taamallah, répond à nos questions…

Quelles sont les particularités architecturales du projet ?

Il s’agit de villas superposées, le reste étant développé en étage de villa et non pas en tant qu’appartement. L’ensemble des espaces sont très généreusement répartis, les villas disposent même de piscines et de jardins suspendus et privatifs. Uncomplexe résidentiel innovant qui apporte de nouvelles réponses au concept du «vivre ensemble ». Le bâtiment est décliné en 5 entités qui forment l’ensemble du projet, tout s’articulant autour d’un grand patio central. Chaque bloc ou entité propose des prestations différentes selon les convenances de chacun, cela va des duplex superposés avec piscines à l’appartement de type S+3 ou S+4. Dana house n’aime pas l’ostentatoire, ce qui explique certainement le style simple, pérenne, épuré et contemporain de son architecture. Qualité de vie, sérénité et sécurité résument le concept du projet. 

Contrairement aux opérations de promotion immobilière classiques, vous avez misé sur l’aspect personnalisé des habitations, dequelle manière cela se traduit-il ?

La noblesse des matériaux et le haut de gamme dans toutes leurs dimensions sont exprimés dans les moindres petits détails des habitations, matériaux de grande qualité et personnalisés, marbre, grès,mosaïque, boiserie, claustras… racontent l’originalité et le caractère unique du projet. Viennent également compléter cette riche panoplie, des équipements issus des dernières technologies telles que la domotique à visage humain, l’isolation thermique et phonique et bien d’autres choses finissent d’assurer un confort optimal aux futurs habitants. Les revêtements sont en travertin romain ou en grès,les frises des salles de bain de Bisazza sont signées Andrée Putman,quant aux sanitaires et à la robinetterie, Teuco de J.M.Wilmotte sont une exclusivité pour ce projet. Enfin, la faïence a été imaginée parl’agence Dzeta et créée par Dorémail. Tout est conçu pour vous et rien que  pour vous. De plus, une sécurité optimale est garantie par des technologies de pointe et par des moyens humains mobilisés jour et nuit.

Vous avez également pris en compte l’aspect environnemental dans la conception de votre projet, de quoi s’agit-il concrètement ?

Ce projet, qui s’inscrit parfaitement dans son époque, ne néglige pas un volet des plus importants et incontournable du XXIème siècle : l’économie d’énergie. Le respect de l’environnement et la dimension ont été largement pris en considération lors des études du projet. Une isolation thermique intégrale, un système de brises soleil combiné aux volets roulants permet de contrôler l’ensoleillement et la promiscuité au sein des intérieurs, le tri-sélectif est de rigueur, les eaux pluviales sont recyclées pour ensuite servir d’eaux d’arrosage des jardins par un système de goutte à goutte. De plus, une classification du bâtiment a été faite par un bureau d’études, celle-ci a octroyé la deuxième classe au Dana House qui consomme uniquement 39 kWH/m² et son émission de CO2 est équivalente à 4,467 Kg/m².

Avec un tel projet, l’expression « le client est roi » prend tout son sens, ce dernier est au centre de toutes les attentions dans votre projet, est-ce un choix particulier de votre part ?

Dans ce projet, rien n’est laissé au hasard tout est minutieuse ment réfléchi pour mettre en avant la dimension humaine. Un mode de vie, des habitudes, une identité… un certain nombre d’éléments pris en compte dans l’élaboration de ce projet résument finalement l’authenticité du cachet tunisien. Cela passe par l’aération des espaces, séparation des espaces nuits et espaces jours, le patio, les jardins… Nous avons même fait appel à un paysagiste pour sublimer les extérieurs et à un éclairagiste pour optimiser les lumières et créer des ambiances. Il est important de noter que les deux tiers des habitations ont des entrées privatives et la résidence Dana House n’abrite qu’une cinquantaine d’unités d’habitation dans un bâtiment de 8 étages sur un terrain qui avoisine les 3.300 m².


Top